Qui voit Ouessant voit son sang
Qui voit Molène voit sa peine
Qui voit Sein voit sa fin
Qui voit Groix voit sa croix
etc... etc... etc...
pas très acceuillants ces dictons, au moins ils nous mettent en garde !!

Voici mon tout premier tableau, peint en 1998 : le phare du Créach' à Ouessant, l'île native de ma mère.
Un de mes lieux préférés de l'île après la sublime Pointe de Pern, et aussi Porz Doun avec le phare de la Jument, de toute beauté, en particulier sous la tempête, un spectacle à ne pas râter pour le plus grand plaisir des sens.

Donc, ce tableau réalisé un samedi après-midi sur un coup de tête, avec du matériel bas de gamme du Carnaval des affaires. D'abord, je voulais faire un essai chez moi avant de m'inscrire à l'atelier peinture car admettons que je n'y arrive pas ou que je rate, la déception serait terrible...

Depuis la maternelle, j'ai toujours adoré dessiner. Par contre j'avais horreur de peindre, l'école m'avait dégoûtée à tout jamais de la gouache. Cette horreur de peinture ternissait les couleurs de mes beaux dessins, faisait des espèces de croûtes sèches et mon beau papier était tout gondolé. Résultat : poubelle.

Et puis un beau jour de cette année 98, en allant aux portes ouvertes de l'Atelier peinture du boulot à l'heure du déjeuner, je tombe en arrêt devant une multitude de superbes tableaux. Il y avait bien quelques croûtes mais pas si moches que ça en fin de compte.

Et mes collègues artistes qui peignaient à leur chevalet dans un ambiance détendue, leurs princeaux qui glissaient avec facilité sur la toile, mais comment faisaient-ils ?

C'est là qu'une terrible envie de peindre m'a prise et je me suis dit : "pourquoi pas moi ?"

A peine sortie du bureau que je me suis ruée au Carnaval des affaires acheter un lot de pinceaux, de la peinture à l'huile et une petite toile. J'étais emballée, j'avais hâte de commencer.

 

cr_ach1998

Voilà, c'est ma toute première toile.