Jeudi soir ... enfin ! l'heure de descendre à l'atelier peinture de la banque... quel bonheur ! le stress tombe déjà ! mais voilà t'y pas que notre vénéré Maître arrive avec des photocopies couleurs sous le bras et nous annonce tout sourire "j'ai apporté des modèles pour faire des aquarelles". Je me retiens de ne pas répondre "quelle horreur !". L'aquarelle, je déteste ça, je n'en ai jamais fait en plus. La peinture à l'eau, ça m'emballe pas, ça me rappelle quand j'étais à l'école avec ma gouache et mon gobelet d'eau sale, le papier tout gondolé avec quelques pâtés par endroits. Le cauchemar... comment peut-on réaliser une merveille avec plein d'eau et 3 fois rien de couleur ? je la sens mal ma future aquarelle..

Sans enthousiasme, je commence par le poncife, pas envie de me casser la tête.. Ensuite je mets quelques tâches d'eau par ci - par là, mon Dieu que c'est moche ! enfin, notre maître se met à nous montrer comment réussir notre aquarelle, à réparer nos conneries en cas de tâche à effacer, et en le regardant faire, oui, ça a l'air d'être simple comme bonjour, et en quelques secondes, il nous fait un beau bouquet de fleurs, non mais je n'en reviens pas !!!

Du coup, pleine d'espoir, je me précipite sur ma feuille et là, j'en bave, j'en chie mais je commence à apprécier car ça m'a l'air d'être presque beau. C'est plus vite fait qu'un tableau à l'huile en plus, je repartirai avec mon "oeuvre" sous le bras ! alors là c'est l'apothéose. Au final, comme je l'ai réussie au-delà de mes espérances, je dirai maintenant que j'adoOoore l'aquarelle !

DSCF1504