Je n'étais pas spécialement fan de Monet et de l'impressionnisme, avec ces coups de pinceaux grossiers donnés ça et là, je trouvais que la plupart de ses oeuvres faisaient limite brouillon, enfin nullement impressionnée. J'avais plutôt une impression de bâclé et vite fait-bien fait. En Mars 2008, notre vénéré Maître nous avait fait peindre le pont Japonais de Giverny, c'est là que j'ai compris peu à peu la peinture de Monet, et j'ai adoré peindre ce tableau.

En 2010,  j'ai râté l'expo Monet au Grand Palais, grande déception ! ma consolation est qu'un ami artiste m'a envoyé le lien du site de la visite interactive au Grand Palais, c'était comme si j'y étais : une merveille !

 http://www.monet2010.com/fr

Puis au hasard des images Google, je suis tombée sur la jeune femme à l'ombrelle et alors, coup de foudre immédiat. Paraît-il que c'est le portrait de sa belle fille Suzanne Hoschedé..

Il me le faut absolument, je vais le copier, de plus, ça me fera un bon entraînement. Je commence avec enthousiasme un jeudi soir de mars, en mettant les taches de gris colorés pour commencer, une heure après, ça commençait à ressembler à quelque chose. Le jeudi suivant, j’étais tellement pressée de continuer mon tableau que je me précipite vers l’armoire pour récupérer ma toile. Vite, je reprends ma palette recouverte d’une assiette plastique (ça garde la peinture à peu près molle), et je m’y mets. Il a déjà de l’allure pour un tableau à peine commencé. Quel pied ! en mettant des coups de pinceaux par çi par là, je me dis : « bizarre, j’avais l’impression de ne pas avoir fait ce trait de lumière là ». Et puis bon... je continue mais tout en gardant cette impression qu’il y avait un petit quelque chose qui clochait...

monet_tab2_cours1

Le prof me dit « c’est bien parti ! tu devrais faire des ombres ici et plus de volume par là, etc… ». Sur ce, d’autres collègues artistes arrivent dans la salle. L'une d'elles s’exclame : « mais où est passée ma femme à l'ombrelle ? ce n'est pas le mien celui-ci ! » en brandissant une toile que je reconnus tout de suite... la mienne !  Nooonnn !! mais où était-elle cachée ? j'ai pourtant pris celle que j'étais en train de peindre à l'endroit exact où je range mes toiles d'habitude...
Je me sens devenir cramoisie, et me confonds en excuses, suis désolée... etc... "que fait-on ?" 

monet_tab_1_cours_1

"garde là maintenant que tu l'as bien avancée" me dit elle en riant, je vais refaire la mienne. "Je l'avais mise juste au-dessus de la tienne" ajoute-t-elle. Je récupère donc ma toile initiale que je décide de finir une fois celle-ci terminée : ça me fera deux femmes à l'ombrelle, une pour ma pomme, et l'autre que j'offrirai à une amie fan de Monet.

Les voici toutes les deux terminées !

monet2copies0311