Voici le 4ème tableau de ma série polynésienne : le portrait de ma fille Laura d'après une photo d'Antoine LE GAL, en danseuse otea, puisqu'elle fait de la danse tahitienne (ori tahiti) depuis plus de 3 ans. 

la photo originale : 

kb-focus-tempe-ete-a-c-papeete-1_antoine-le-gal

 

ma peinture à l'huile (80 cm x 60 cm) :

20140826_210117

Les costumes sont généralement en fibre végétale, ils sont constitués d'un more (jupe en fibre naturelle), d'une coiffe, de colliers et parfois de ii (pompons de poignets) tenus à la main.

 

L'ote'a est l'une des danses tahitiennes les plus anciennes et est liée au tamure, dansée avant l'arrivée des premiers explorateurs européens, elle fait partie des danses pratiquées aujourd'hui, dans une forme évoluée. Auparavant essentiellement masculine, Teuira Henry la décrit en 1928 comme une danse violente et saccadée, probablement une danse de guerre. La forme moderne fut fixée au cours de la seconde moitié du 20 siècle, dans le cadre des concours de danse des fêtes du tiurai (puis heiva).

L'ote'a se danse au rythme des percussions du to'ere, du pahu et du fa'atete. Le terme ote'a désigne ainsi également ce groupe musical des percussions.

 

         le pahu                    le to'ere               le fa'atete                        

 

 

et une très belle vidéo pour terminer

To the heart of Tahiti - AMAZING DANCE !!! - Canon 5D

 

 vahine